19-Oct | Systema Solar – Metronum – Toulouse
13 août 2018
15-Nov | BLACK ROOTS + BlackShip – Trabendo – Paris
13 août 2018

20-Oct | Systema Solar + Labess – Nomad Roots Electro Night #2

Systema Solar + Labess - Nomad Roots Electro Night #2


♫ SAMEDI 20 octobre 2018 ♫ Lieu : Cabaret Sauvage, Paris

⏰ **Horaires** ⏰ De 18h30 à 22h30

1ère partie : Arashkha 2ème partie : LABESS 3ème partie : Systema Solar

Tarifs : Early Bird : 20,49 € (Limité >> par ici >> https://bit.ly/2OKvFUV) Prévente : de 24,49 € à 26,40 € (selon les plateformes) Plein tarif/ Sur place : 29,00 €

✵✵✵ La Nomad Roots Electro Night #2 va vous faire voyager comme jamais !! Venez bouger votre corps sur des rythmes endiablés... ✵✵✵

Systema Solar Si vous avez manqué leur dernier passage à Paris, c'est le moment de les retrouver pour une date unique !

Systema Solar, la tornade colombienne traverse l'Atlantique pour une série limitée de shows en Europe.

Aujourd’hui considéré comme l’un des plus grands groupes colombiens, le collectif Systema Solar, habitué des scènes européennes revient sur le continent pour un nouveau voyage au sein de la culture « Pico » (sound system à la colombienne).

Le groupe recycle des sonorités caribéennes, africaines, amérindiennes et hispaniques, de la musique folklorique de Colombie et les fusionne à l’aide d’instruments électro à des rythmes contemporains comme le breakbeat, la house ou la techno, surfant sur la vague de la « cumbia digitale » aussi appelée « nueva cumbia ».

LABESS Le groupe LABESS qui signifie « tout va bien » en arabe, propose une fusion entre rumba gitane, flamenco et musiques traditionnelles d’Afrique du nord telles que le gnawa et le chaâbi. Qu’il chante en arabe, sa langue maternelle, en français ou en espagnol, Nedjim Bouizzoul raconte de sa voix expressive des histoires qui oscillent entre réalisme et espoir, douceur et fureur. Il chante l’exil en retraçant les joies et les détresses qui parsèment le parcours de la terre d’origine à la terre d’accueil.

Arashkha Mélange des genres, fruit de ses voyages géographiques et intérieurs, des tableaux reconnaissables pour les amateurs de la World music et des belles références électroniques. Autant dire qu’une seule chose est bien absente dans ce projet, la notion de frontières et de limites géographiques. Percussionniste autodidacte, Arash Khalatbari se nourrit du métissage, à l’image de son identité à lui, multiple.