CAPITAL LETTERS


C'est en 1972 dans la MJC du quartier populaire de Penn Fields, à Wolverhampton, que se rencontrent les six futurs musiciens de Capital Letters. Ayant tous grandi en Jamaïque (ils sont arrivés en Angleterre durant leur adolescence en accompagnants leurs parents) c'est tout naturellement qu'ils se tournent vers le reggae, style musical déjà populaire à cette époque en Angleterre. Ils se baptisent d'abord The Alphabets, puis choisissent le nom de Capital Letters lors de l'enregistrement de la maquette de leur premier morceau Smoking My Ganja en 1976. Ce titre est réenregistré à Londres par le producteur Sid Bucknor au studio Chalk Farm et est remarqué par Cris Cracknell qui propose au groupe de signer sur son label Greensleeves Records. En 1980, Capital Letters sort un nouveau Maxi 45 tours intitulé Bread and Water. Ce disque est singulier, car musicalement il s'éloigne du reggae roots pour surfer la vague ska 2 Tone qui déferle alors sur l'Angleterre, mais c'est surtout un brulot politique dénonçant la politique ultra-libérale du gouvernement conservateur de Margaret Thatcher nouvellement élu. Le succès de Capital Letters dépasse les frontières du Royaume-Uni et permet au groupe de partir en tournée dans de nombreux pays européens, mais c'est paradoxalement au terme d'une série de concerts en Finlande, que le groupe se sépare subitement en 1981 avant de se reformer en 2014, ce qui donnera lieu à l'album Wolverhampton un an plus tard.

Prochaines dates

Contact

Booking

Jerôme: jerome@talowa.com